Catégorie : Junmaï Daï-ginjo
Ingrédients : Riz, koji de riz, alcool distillé
Taux d'alcool : 15,5 %
Volume : 720 ml
Taux de polissage : 65% (enlevé)
Variété de riz : Yamada-nishiki
Producteur : Kokuryu Shuzo
Préfecture : Fukui

Le producteur a recueilli le meilleur des cuves contenant le saké au riz Yamada-nishiki poli à 65% et a fait maturer dans la cuve fétiche qui porte le numéro porte-bonheur 88. C’est un saké soyeux et discret. Le bel équilibre entre les arômes de fruits et la clarté de sa texture ne s’ouvre qu’après le carafage. Un seul point négatif ; il s’agit d’un saké alloué et votre serviteur (la maison Issé) n’en reçoit qu’un nombre très limité.

Note de dégustation : Nez de mangue verte, litchi discret et rose blanche. Matière suave, riche et énergique. Volume et longueur.

 

Conseils d'accords : Tous les plats raffinés de fête. Caviar. Salade de pommes de terre et truffes. Homard grillé.....

Conseils de tempétature de dégustation : Frais (10°C)

 

Conservation : Doit impérativement être conservé au réfrigérateur avant et après ouverture.


KOKURYU SHUZO (préfecture : Fukui / région : Honshu)

Kokuryu Shuzo fut fondée en 1804 par Nizaémon de la Maison d'Ishida dont le nom donna naissance à deux sakés mythiques : Ishida-ya et Nizaémon. Le chai se trouve au pied du temple Eihei-ji, centre spirituel du zen et dont la cuisine végétarienne constitue une référence incontournable pour l'art culinaire au Japon. Les saké de Kokuryu (“dragon noir”) bénéficient d'une eau de qualité exceptionnelle grâce à la proximité de la rivière Kuzuryu (“dragon à neuf têtes”), dont ils tirent le nom. C'est le précédent Kuramoto (propriétaire du chai), 7ème de la lignée, qui eut l'audacieuse idée de lancer, en 1975, « un saké qui transcende le quotidien ». Il s'agit du «Ryu Daï-ginjo, Grand ginjo Dragon », proposé à l'époque au prix de 5000 yen la bouteille, ce qui constitua en soit un événement.

Kokuryu "88" [720ml]

€97.00Prix