Catégorie : Junmai Daiginjo
Ingrédients : Riz, riz koji
Taux d'alcool : 15,5%
Taux de polissage : 65% (enlevé)
Variété de riz : Yamadanishiki

Origine Hydrographique : Réseau hydrographique des montagnes Hakusan
Producteur : Kokuryu

Shizuku désigne le « nectar » du saké issu d’une technique de pressurage particulière. Cette technique s’appelle le fukuro-zuri, littéralement, « sacs suspendus ». Le saké fermenté est donc réparti dans des sacs de cotons qui sont suspendus par des cordes dans une cuve.
Le saké ainsi pressé et filtré est récolté goutte par goutte par la magie de la gravité.
C’est la méthode la plus respectueuse de pressurage et qui dévoile la quintessence du saké.

KOKURYU SHUZO (préfecture : Fukui / région : Honshu)

Kokuryu Shuzo fut fondée en 1804 par Nizaémon de la Maison d'Ishida dont le nom donna naissance à deux sakés mythiques : Ishida-ya et Nizaémon. Le chai se trouve au pied du temple Eihei-ji, centre spirituel du zen et dont la cuisine végétarienne constitue une référence incontournable pour l'art culinaire au Japon. Les saké de Kokuryu (“dragon noir”) bénéficient d'une eau de qualité exceptionnelle grâce à la proximité de la rivière Kuzuryu (“dragon à neuf têtes”), dont ils tirent le nom. C'est le précédent Kuramoto (propriétaire du chai), 7ème de la lignée, qui eut l'audacieuse idée de lancer, en 1975, « un saké qui transcende le quotidien ». Il s'agit du «Ryu Daï-ginjo, Grand ginjo Dragon », proposé à l'époque au prix de 5000 yen la bouteille, ce qui constitua en soit un événement.

 

 

Site internet Kokuryu

 

L'abus d'alcool est dangereux pour la santé, à consommer avec modération.

Kokuryu "Shizuku" (720ml)

€148.00Prix